Aller au contenu

L'alchimiste

Membre BMW M Club
  • Compteur de contenus

    576
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de L'alchimiste

  • Rang
    Fidèle

Vous concernant...

  • Ville
    Earth
  • Sexe
    Masculin

Vos véhicules

  • BMW M actuellement possédée(s)
    --
  • Autre véhicule
    4anneaux
  • Véhicules possédés précédemment

    S1
    GLA
    M135i
    123d
    Clubman
    Polo
    IQ
    Cayman S
    Scirocco
    Polo
    Lupo
    TT PPI automotive design
    TT
    Polo
    Crx
    Civic

Visiteurs récents du profil

2156 visualisations du profil
  1. Débridage Vmax

    Ah, ok. Maintenant je comprends. Le sens de mon message avait pour but une réaction me permettant de définir si l'on parlait d'une approximation ou non. J'ai la réponse à ma question. NB : nulle envie de froisser ou critiquer
  2. Débridage Vmax

    Cela me semble prendre un voir plusieurs raccourcis. pour définir ce qu'il faut comme chevaux dans une M2 pour atteindre les 300km/h si je comprends bien ce qui est écrit.
  3. //M2 et horlogerie

    La Belgique n'est pas bien loin
  4. //M2 et horlogerie

    @Farmboy33 Raidillon ! (automatique) dans ton budget en plus, série numérotée et liée à l'automobile. (voir un de mes derniers post)
  5. //M2 et horlogerie

    C'est ce que j'ai apprécié chez Raidillon ; en tant que Belge et amateur du sport automobile, c'était un peu la logique pour moi. Voici un peu d'information (source : Wikipédia) Raidillon, fondée en 2002 par Bernard Julémont, est une entreprise belge qui conçoit, fabrique, et distribue des montres de luxe ainsi que des accessoires en séries limitées. Les valeurs de la marque veulent s'inspirer du monde des gentlemen-drivers Après avoir longtemps travaillé pour de grandes maisons horlogères, Bernard Julémont, le fondateur, passionné par le monde horloger et le sport automobile, décide de fonder sa propre marque en 2001 : « Raidillon ». Celle-ci a donc été déposée en 2001 et l'entreprise fondée en 2002. Le nom Raidillon s´inspire du « Raidillon de l'Eau Rouge », le virage du circuit de Spa-Francorchamps, circuit sur lequel les premières montres Raidillon ont été présentées en juin 2001. Le nombre 55, symbole de la marque, correspond au nombre de voitures autorisées, autrefois, à prendre le départ à Spa-Francorchamps (niveau mondial FIA). Les modèles sont donc limités à 55 exemplaires et sur le côté gauche de chaque boîtier est gravé le numéro de série de 0 à 55, ne comprenant jamais le numéro 13, comme en course. Le nombre 55 est aussi mis en avant à 11h sur le cadran de la montre[2]. En 2009, le fonds d’investissement privé YAMM SA investit dans la marque via une augmentation de capital. Frédéric Dawans devient alors le Président du Conseil d'Administration et Fabien de Schaetzen, le CEO. Depuis, la marque se développe en passant de 25 modèles, en 2009, à plus d'une soixantaine. Elle ouvre également de nouvelles boutiques. En 2015, l'offre de Raidillon s'est élargie avec une première ligne de maroquinerie. En 2016, Christian Salez rejoint le Conseil d'Administration, chargé du développement à l'international et d'une collection d'accessoires. Les montres Raidillon sont dessinées en Belgique. Les bracelets en cuir, quant à eux, sont cousus main à Ostende selon une technique artisanale traditionnelle. Les modèles sont renouvelés au minimum deux fois par an : une première collection est présentée lors de Baselworld, le Salon Mondial de l’horlogerie à Bâle au mois de mars[3], et une nouvelle série est présentée pour les fêtes de fin d’année. Raidillon s'est également lancée dans des complications horlogères telles qu'un chrono à rattrapante, un garde-temps avec second fuseau horaire, une réserve de marche et en 2014, la marque lance son chrono 24 heures. Le mouvement qui équipe les montres simples à trois aiguilles est le mouvement E.T.A. 2824 et les chronographes Raidillon sont munis du mouvement de type Valjoux 7750, tous les deux, issus et fabriqués en Suisse.
  6. La //M2, track toy prête à l'emploi?

    Le paradoxe est que celui qui roule comme un cochon ne devrait pas préférer les travers de porc... enfin si ! Quoique ?! A mon avis car vous êtes tous deux convaincus de ce que vous avancez ; par conséquent, vous resterez sur votre propre position et du coup cela ne rend pas la discussion fertile, en d'autres termes, la discussion pourrait alors être qualifiée de stérile.
  7. Echappement ///M2 - TOPIC UNIQUE

    @Ynos22 c'est toi qui monte la M2 compétition pour BMW ?
  8. La //M2, track toy prête à l'emploi?

    Personnellement, mon avis est le suivant : 1 - Durites, liquide et plaquettes : <1000 €. 2 - Intercooler Wagner : compétition 1 ou 2 : <1000 € Ensuite, après s'être fait la main, tu suis au niveau consommables et tu upgrades si nécessaire. Si tu modifies trop ta voiture directement, elle en sera d'autant plus exigeante. Si tu t'imprègnes d'elle le plus "stock" possible, ton évolution à son volant en sera, je pense, bien meilleure. Après, pour le stage de pilotage c'est effectivement nettement mieux, mais pour mettre en pratique, les points 1 et 2 me semblent indispensables sur la M2 (piste ou pas d'ailleurs)
  9. //M2 et horlogerie

    J'ai celle-ci (qui allait super bien avec l'intérieur de la M2 cela dit en passant )
  10. Echappement ///M2 - TOPIC UNIQUE

    Sauf si tu as la trapalu
  11. Bientôt en M2

    Non, là, ce sont les X-Drive
  12. BMW M2 CSL. On en Parle ....

    Sans lire aucune presse, je pressens depuis 1an et demi quelque chose pour Genève... wait n'see
  13. De la m135i à la M2

    Effectivement, BMW n'aimera pas..........
  14. De la m135i à la M2

    Certaines boîtes (Bavarian / Lightweighttitanausspuffanlage) propose de passer la cartographie de la gestion de la DKG sur les paramètres des GTS. Manifestement, cela "corrige" la lenteur décrite par Ynos22.
  15. Le Bistrot des M2

    @Ynos22 top ça ! J'adore ! Elle me fait penser à la 1M de @Elitt13 (Coucou poto ! ) Sinon, tiens moi au courant quand tu remonte sur la Belgique (ou le Nürb) j'essayerai d'être par là.
×