Aller au contenu
maloti

Présentation de maloti E82

Messages recommandés

En vue de ma sortie à Donington, et aussi car ça fait 10 mois que je l'ai en stock :ph34r: , je vais poser un radiateur d'eau alu à plus grande capacité en remplacement de celui d'origine. Est-ce que vous avez déjà fait la modification et avez les conseils qui vont bien pour le démontage et remontage? Ou des liens vers des tutos qui traite du sujet?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon finalement je me suis lancé avec le tuto Mishimoto mais je n'étais pas très chaud après mes déboires d'avec le charge pipe et les instructions pour 135i et 335i. M'enfin, y'a bien un moment où il faut se lancer. Donc je me suis attrapé à bras le corps et j'ai fait le changement.

Donc montage en remplacement de l'original ok. Tout fonctionne et pas de fuite, reste à constater le rendement à Donington.

http://gerardmenvussa.forumactif.org/t33-refroidissement-moteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, changement de roues pour des pneus neufs et ... samedi départ pour Donington Park.

dscn4910.jpg

Je trouve marrant le bolidage du frigo ...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as toujours le charge pipe d'origine !! c'est la 1 ère chose à changer sur les 1M.

Tiens nous au courant suite au montage de ton radiateur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dijon 08 septembre 2017 au meeting du WCS.

Avant cette sortie il me restait 8 roues en Dunlop Maxx Race qui avaient 700 et 900 km de piste, le problème étant le carrossage à l’avant je savais que les 4 roues avant étaient à l’agonie sur l’extérieur de la bande de roulement et donc que je me devais de rouler soft surtout dans les virages rapides à droite (c-à-d partout à Dijon, mdr bouhououuuuuu)

Pour le reste préparation standard pour cette sortie, plus amélioration du refroidissement des freins avant. J’ai ajouté une durite silicone pour passer entre les triangles de suspension et à postériori cela s’est bien passé. Ah, finalement non, une petite variante : changement des plaquettes avant à midi sur place car celles montées à Donington pour le mercredi en evening sont encore parfaitement utilisables mais pas pour une journée complète.

Avec mon épouse nous sommes arrivés sur place la veille. Le matin nous avons pris le temps de déjeuner, ensuite départ pour le circuit. Trouver une place, vider la caisse, participer au briefing qui s’est tenu à l’heure (chapeau) puis les affaires sérieuses commencent. Ben comme d’hab installation de l’alfano, gopro, pression des pneus et départ en piste pour une première session vers 09h30 (ouais là je suis en retard), je l’avais un peu prévu comme ça en tenant compte de l’état des pneus avant.

Les premiers tours ne se passent pas très bien, à faire chauffer les pneus et les freins progressivement et avec un peu d’appréhension je roule sur un faux rythme qui me fait plus accumuler de la gomme sur les pneus qu’autre chose. Et pire, les freins broutent que ça fait vibrer la caisse à avoir mal aux dents. Pour les freins je connais le remède (et je suppute la cause), pour amener les pneus à la bonne température il faut taper dans les freins au bout de la ligne droite, mais taper à mort dedans, et ça fonctionne. Dès la session suivante fini les problèmes de freins qui broutent. Par contre pour les pneus je suis toujours un ton en dessous niveau attaque, est-ce qu’ils vont tenir (les pneus avant) ? Arrive la pause de midi, je m’arrête tôt suite à un drapeau rouge, on avale un casse-dalle puis je change les oplaquettes de freins avant car elles ne feront pas tout l’après-midi. En même temps je permute les pneus avant et comme je crois au père Noël je me dis que ça va le faire.

À la reprise je suis à l’heure et le premier en piste lol, mais comme j’ai changé les plaquettes je repars sur un faux rythme pour rôder ces dernières. J’en ai déjà passé 4 jeux à l’avant (StopTech de base) et je n’ai jamais eu de bruit que ce soit sur route ou en piste, à chaud ou à froid, mais cette fois sur les premiers freinages un peu appuyé ça siffle. Ça me surprend tellement que je pense que c’est mes collègues de piste, mais force est de constater que quand je suis seul ça siffle aussi, mais bah voilà, dommage. La seule différence est les plaquettes anti-bruit, justement, qui sont ajourées, alors que précédemment elles étaient pleines. M’enfin ça c’est pas grave. Cette session s’achève sur un drapeau rouge et pour la x ième fois je vais faire le plein de 98 pour la suite. Je constate l’état du pneu avant gauche (conducteur) avant de reprendre la piste et je me dis que cette fois ça va le faire car il a l’air de bien tenir l’usure. Et me voilà parti pour la grosse session de la journée.

Comme tout est chaud j’envoie rapidement du lourd et après quelques tours enfin je me retrouve avec des pneus libérés des déchets de gomme répandu sur tout le circuit. Ça fait du bien de constater que la piste est bien en goudron et non-pas en résine comme les pistes d’athlétisme (mon sentiment de toute la journée). Après un run d’une heure (chauffe et refroidissement compris) je retourne aux pits pour ravitailler le pilote et la caisse. C’est ici que je constate avec un chouillat de déception que mon pneu avant gauche est décédé, la bande de roulement est déchapée à l’extérieur. Pendant un moment de recueillement j’ai greffé une autre roue, moribonde aussi, de manière à terminer la journée positivement. Finalement j’ai pu tourner jusqu’en fin de journée et ce n’était que du bonheur. Bilan : 390 km de piste à Dijon et zéro problème mécanique.

Je sais que pour l’année prochaine je dois travailler sur la géométrie avant et que mes pneus vont tenir dans le temps avec une usure plus régulière.

 

 

Le lendemain ce sera Pouilly, l’année passée je n’y avais pas tourné car un problème de turbo m’avais privé de drift. Mais cette année je n’avais plus d’excuses et prenant mon courage à ‘’demain’’ j’ai rapidement vidé la caisse avec l’aide précieuse de mon épouse pour faire, à tout cassé, aller cinq tours. Mais tout de même quelques travers (pas encore de porc) et un tête à queue dans le droite rapide (pas pu m’empêcher de tester), j’ai les vidéos que vous ne verrez jamais car mon égo me conseil de la mettre en veilleuse.

 

 

 

Bilan de ce meeting : très très bon et j’ai validé le freinage (refroidissement) ainsi que définir la prochaine évolution châssis.

 

Vidéos :

 

À 7min 24 sec:

 

 

Modifié par maloti
corriger corriger

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×