Jump to content

[CP] La BMW 3.0 CSL.


Paul

Recommended Posts

P90488903.jpg

Munich. La BMW 3.0 CSL (consommation de carburant combinée : 11,0 l/100 km ; émissions de CO2 combinées : 249 g/km selon WLTP ; détails selon NEDC : - ) combine un design unique avec une expérience de performance puriste en deux places. Elle transpose aujourd'hui, de manière extrêmement ciblée, le concept créé dans les années 1970, qui consistait à appliquer sur la route une technologie de circuit de course conçue pour le pur plaisir de conduire.

La BMW 3.0 CSL a été développée avec l'intention de combiner le meilleur de cinq décennies d'expertise en matière de course automobile de BMW M GmbH dans une automobile à l'aura hautement émotionnelle. Toutes les facettes de son caractère - élégance extérieure dynamique, cockpit classique de voiture de sport, construction légère intelligente, moteur à six cylindres en ligne, boîte de vitesses manuelle et propulsion arrière - reposent sur les principes traditionnels d'une automobile BMW M. Elles se complètent les unes les autres grâce à l'aide d'un moteur à quatre cylindres. Ils se complètent à l'aide des dernières technologies pour créer le symbole ultime de la fascination pour les performances de pointe dans le style de la marque qui connaît le succès depuis 50 ans. Une promenade dans une BMW 3.0 CSL n'est donc pas seulement une expérience exclusive de haute performance, mais aussi une rencontre émotionnelle avec l'histoire et le présent de la lettre la plus puissante du monde.

La BMW 3.0 CSL est produite en série limitée et bénéficie d'un savoir-faire artisanal élaboré.

La BMW 3.0 CSL est produite en édition strictement limitée. Pour marquer cet anniversaire, exactement 50 unités numérotées consécutivement de ce modèle spécial seront mises en vente. La BMW 3.0 CSL devient ainsi d'emblée une rareté qui trouvera sa place dans les collections de véhicules des fans particulièrement fidèles et enthousiastes de la marque BMW M.

La production de tous les véhicules durera environ trois mois. Chacun d'entre eux est créé avec un dévouement absolu à l'excellence de l'artisanat et à des technologies coordonnées avec précision dans un processus de fabrication élaboré sur le site externe de l'usine BMW Group Dingolfing à Moosthenning, en Basse-Bavière. Les composants intérieurs exclusifs en plastique renforcé de fibres de carbone (CFRP) sont fabriqués à la main à Munich et dans l'usine de composants de BMW Group à Landshut par des spécialistes de la carrosserie spécialement désignés.

Un processus spécifique a également été conçu pour la peinture de la BMW 3.0 CSL, dans lequel l'artisanat et la technologie de pointe se complètent pour conférer à chaque pièce individuelle son dessin de couleur caractéristique. En outre, une équipe de 30 techniciens spécialement qualifiés et expérimentés est chargée de la configuration et du montage des véhicules. En raison de la complexité des processus de fabrication, chaque BMW 3.0 CSL passe par huit cycles de montage sur autant de postes de production, une procédure qui prend jusqu'à 10 jours en tout.

Au total, la proportion extrêmement élevée de travail manuel individuel signifie que le temps nécessaire au montage d'une BMW 3.0 CSL est plusieurs fois supérieur à celui d'une automobile BMW M conventionnelle. Une fois terminé en usine, chaque véhicule est soumis à un contrôle de qualité en plusieurs étapes et à un processus d'approbation à l'usine principale de Dingolfing avant d'être livré au client. L'usine de BMW Group à Dingolfing est le plus grand site de production européen de l'entreprise. En plus de plusieurs automobiles BMW M, les berlines de luxe de la BMW Série 7 et les composants de carrosserie pour Rolls-Royce Motor Cars y sont produits.

La voiture de tourisme à succès - un modèle en son temps.

En tant que réincarnation d'une voiture de sport légendaire, tant pour le circuit que pour la route, la BMW 3.0 CSL possède toutes les caractéristiques d'une voiture puriste. Elle incarne le plaisir de la conduite classique et la conscience des racines traditionnelles de BMW M GmbH dans une forme exclusive unique. Son modèle éponyme est considéré comme la première voiture à porter l'ADN du plaisir et de la passion de la conduite, une caractéristique unique des voitures BMW M jusqu'à aujourd'hui. L'année de la fondation de BMW Motorsport GmbH, elle a été développée pour être utilisée dans des compétitions de voitures de tourisme, où elle est devenue la voiture de course la plus réussie de son époque.

La version de course de la BMW 3.0 CSL historique a remporté le championnat d'Europe des voitures de tourisme lors de sa saison inaugurale en 1973 - et a répété ce titre cinq fois de suite de 1975 à 1979. Des pilotes tels que Toine Hezemans, Hans-Joachim Stuck, Chris Amon et Niki Lauda ont laissé la concurrence sur le Nürburgring et de nombreux autres circuits, suivis par les premières victoires de BMW sur les circuits américains dès 1975. Tous ces succès ont permis aux voitures de course d'usine d'acquérir une popularité internationale.

"Coupé, Sport, Construction légère" : Nouvelle interprétation d'une formule légendaire.

La version routière de la voiture de course, développée à des fins d'homologation, est devenue un symbole largement connu du plaisir de conduire axé sur l'essentiel, surtout dans sa phase finale de développement. CSL - cette combinaison de lettres dans la désignation du modèle signifiait "Coupé, Sport, Leichtbau" (Coupé, Sport, Léger), un résumé concis de la recette du succès de la voiture à deux portes.

En plus de larges passages de roues, sa carrosserie en forme de coupé a également reçu un pack aérodynamique accrocheur, comprenant un spoiler avant, des barres d'air sur les panneaux latéraux avant et un spoiler de toit. Pour compléter les modifications de conception par rapport aux autres coupés de la grande série BMW, un aileron arrière optimisait l'adhérence des roues arrière. Il n'était pas homologué pour une utilisation sur route et se trouvait donc dans le coffre lorsque le véhicule a été livré, mais il a néanmoins suscité beaucoup d'attention de la part du public, si bien que le coupé a été surnommé "Batmobile".

Avec une cylindrée accrue de 3 153 centimètres cubes et une puissance maximale de 151 kW/206 ch, le moteur six cylindres en ligne à injection directe le plus puissant jamais utilisé sur un modèle BMW assure une puissance sportive. Le puissant système d'entraînement était associé à une technologie de suspension raffinée. Son poids à vide n'était que de 1 270 kilogrammes.

Ce poids réduit a été obtenu grâce à une construction légère complète. Les portes sont en aluminium, tout comme le capot et le couvercle du coffre, qui sont soutenus par des tiges de retenue filigranes après l'ouverture. De nombreux autres éléments de la carrosserie, tels que le toit, les panneaux latéraux et la cloison du coffre à bagages, ont été réalisés en tôle particulièrement fine, et les pare-chocs chromés ont été remplacés par des plinthes en plastique. Des sièges baquets légers et l'absence de matériau isolant, de direction assistée et de vitres électriques ont assuré une réduction de poids optimale. Un rapport poids/puissance global de 6,2 kilogrammes par cheval-vapeur a ainsi été atteint.

La nouvelle BMW 3.0 CSL est la réinterprétation contemporaine de toutes ces caractéristiques ancrées dans sa désignation de modèle. Sa carrosserie en forme de coupé pose les accents traditionnels de l'élégance sportive et de la dynamique expressive. Sa technologie de transmission et de suspension est issue des derniers développements de BMW M GmbH pour les voitures de course et les voitures de sport hautes performances. Et la construction légère intelligente atteint un niveau exceptionnel, notamment grâce à l'utilisation intensive du carbone. Le rapport poids/puissance de la BMW 3.0 CSL est de seulement 2,9 kilogrammes par ch.

En tant que modèle indépendant de BMW M GmbH et malgré le nombre limité d'exemplaires, la BMW 3.0 CSL a été soumise à un processus complet de développement en série. Outre les tests approfondis de qualité et de fonctionnement et les essais de mise au point de la dynamique de conduite dans les conditions les plus diverses, de la circulation urbaine aux routes de campagne, en passant par les autoroutes et les circuits de course, la BMW 3.0 CSL a également subi des tests aérodynamiques complets. Environ 200 heures de travail ont été consacrées à l'optimisation du flux d'air et de l'équilibre aérodynamique du véhicule, dont 50 heures dans la soufflerie du Centre d'essais aérodynamiques de BMW Group. En outre, deux véhicules de préproduction de la BMW 3.0 CSL ont dû subir un test de sécurité sous la forme d'un essai de collision frontale et latérale afin de répondre aux exigences du droit routier.

Un design unique, typique de M, adapté aux exigences techniques de performances fascinantes.

Avec ses proportions de coupé classique et un concept de véhicule traditionnel qui associe un moteur avant et une transmission manuelle à une propulsion arrière, la BMW 3.0 CSL suit les traces de son ancêtre historique. Des éléments distinctifs de déflexion d'air, des passages de roues aux formes puissantes, un aileron arrière remarquable et de nombreux autres détails sont indubitablement basés sur le design du légendaire coupé des années 1970.

En même temps, son apparence est caractérisée par les principes qui ont toujours été appliqués aux automobiles BMW M : Les caractéristiques extérieures spécifiques sont basées sur les exigences techniques en termes d'alimentation en air de refroidissement, d'équilibre aérodynamique et de dynamique de conduite, qui constituent la base de performances hautement fascinantes. Ainsi, la BMW 3.0 CSL exprime la passion intemporelle de la course automobile de manière émotionnelle et authentique.

Une esthétique puissante rend hommage à l'ancêtre historique.

La puissance et l'athlétisme sont signalés par la partie avant de la BMW 3.0 CSL, qui est assise bas sur la route. En son centre se trouve la calandre rénale caractéristique de BMW avec un insert en forme de treillis dans une structure en losange. Sa position verticale rappelle le design avant de son ancêtre historique. Comme les encadrements des vitres latérales, le cadre réniforme est fini en aluminium satiné - un élément de design qui souligne le statut spécial de la BMW 3.0 CSL. Avec la grille réniforme BMW, deux évidements généreusement dimensionnés dans la jupe avant, rappelant les prises d'air du modèle des années 1970, assurent un refroidissement fiable des systèmes d'entraînement et de freinage, même dans des situations de conduite extrêmement dynamiques. Les ailettes d'air de forme sculpturale sur le capot accentuent les lignes classiques.

Avec leurs contours plats, les phares créent le point de mire caractéristique sur la route. Les phares BMW Laser Light brillent en jaune, aussi bien pendant le scénario de bienvenue après le déverrouillage des portes que lorsque les feux de croisement et de route sont activés, faisant ainsi référence aux voitures de course GT à succès. Ce détail est une référence subtile au lien étroit avec le sport automobile et au véhicule de compétition le plus performant de BMW M GmbH, la BMW M4 GT3, qui a remporté le championnat des pilotes et le championnat par équipe du DTM en 2022 et dont le moteur est basé sur le même moteur à six cylindres en ligne que celui de la BMW 3.0 CSL. La BMW M4 GT3 a remporté le championnat dès le début de sa carrière sur circuit, tout comme l'historique BMW 3.0 CSL, qui a remporté le championnat d'Europe des voitures de tourisme dès sa saison inaugurale.

Vu de côté, le long capot et l'empattement large confèrent à la BMW 3.0 CSL un aspect à la fois sportif et classiquement élégant. Les proportions de coupé typiques de la marque dans un design tricorps y contribuent également. Des panneaux latéraux particulièrement larges et décalés en diagonale ainsi que de larges parois latérales soulignent l'aspect dynamique du coupé même à l'arrêt, avec un déflecteur d'air s'étendant le long de la ligne de toit.

Larges passages de roues, roues à verrouillage central produites exclusivement pour les pneus de la BMW 3.0 CSL.

Les passages de roues musclés laissent deviner les grandes largeurs de voie qui contribuent largement à la dynamique élevée du véhicule dans les virages. Ils offrent de l'espace pour les jantes forgées en alliage léger à rayons en Y, de 20 pouces sur l'essieu avant et de 21 pouces à l'arrière. Avec leurs rayons filigranes, une peinture dorée dans le style des années 1970 et un blocage central, elles représentent un point fort en termes de design et de dynamique de conduite directement adaptés de la course. L'intégration des roues spécifiques au modèle dans les essieux prémontés de la BMW 3.0 CSL fait partie du processus de fabrication dans l'usine de Dingolfing de BMW Group. Avec 930 Nm, le couple appliqué lors du montage des verrous centraux atteint la valeur la plus élevée pour un véhicule de série de BMW Group.

Les jantes forgées en alliage léger sont équipées de pneus Michelin développés exclusivement pour la BMW 3.0 CSL. Elles portent le numéro 50 en relief sur les flancs du pneu, ce qui constitue une autre référence subtile à l'anniversaire de BMW M GmbH, à l'occasion duquel ce modèle spécial a été conçu et construit.

Une aile arrière dans le style de la "Batmobile".

La vue arrière de la BMW 3.0 CSL est également caractérisée par une esthétique puissante et des caractéristiques de design réinterprétées de son ancêtre. L'élément le plus frappant est l'aileron arrière, qui est fermé sur le côté et traduit l'apparence caractéristique de la "Batmobile" dans un langage de conception moderne. Conçu pour générer une force descendante supplémentaire et optimiser ainsi la traction sur l'essieu arrière, le déflecteur d'air entoure toute la section arrière, devenant ainsi un élément visuel dominant. Au profit de l'équilibre aérodynamique, il est associé à un diffuseur en carbone fortement prononcé dans la jupe arrière, optimisant ainsi le flux d'air dans le soubassement.

Les quatre sorties du système d'échappement, disposées en forme de flèche au centre de la jupe arrière et dotées d'un silencieux arrière en titane particulièrement léger, apportent également un accent marquant. Les feux arrière de la BMW 3.0 CSL font appel à une technologie d'éclairage innovante pour générer un design nocturne fascinant et exclusif et un rayonnement particulièrement vif. Ce résultat est obtenu grâce à des fils lumineux laser en filigrane qui semblent flotter librement à l'intérieur des feux et créent un effet 3D expressif par une superposition précise.

Peinture élaborée dans le style des voitures de course classiques.

Dès le début des années 1970, BMW Motorsport GmbH s'est inscrite dans la mémoire des fans non seulement grâce à des succès spectaculaires en course, mais aussi grâce à une apparence unique. Tout comme les voitures de compétition, les tenues des pilotes, les véhicules de transport et tous les autres équipements de l'équipe arboraient des bandes uniformes bleues, violettes et rouges sur fond blanc - une nouveauté à l'époque et une marque mondialement reconnue à ce jour. La BMW 3.0 CSL reprend cette tradition avec une peinture en blanc alpin uni et un décor de rayures appliqué avec soin aux couleurs de BMW M GmbH. Les lignes de la carrosserie reflètent efficacement les surfaces dynamiques, mettant ainsi encore plus en évidence l'esthétique puissante du coupé.

La couleur de base et les bandes M, que l'on appelle dans le jargon technique la livrée, sont appliquées en grande partie à la main, ce qui exige beaucoup de temps et d'efforts. Au total, 22 pièces individuelles sont peintes selon un procédé spécialement conçu pour la BMW 3.0 CSL. Une attention particulière est accordée à une disposition très précise des zones des surfaces de la carrosserie et des bandes de la livrée finies en carbone visible. De manière générale, la majeure partie de l'extérieur en blanc alpin uni est constituée de composants en carbone, qui sont peints à la main par des spécialistes. Le matériau high-tech n'est visible que dans les inscriptions sur le toit et sur l'aile arrière. À cette fin, ces zones doivent être exposées pendant le processus de peinture. Afin de positionner avec précision les bandes de la livrée aux couleurs de BMW M GmbH, les peintres utilisent un masquage par projection laser ainsi que des films de contour personnalisés.

Chaque composant avec une finition de peinture de livrée a un temps de passage de six jours ouvrables. Pendant cette période, il effectue jusqu'à huit processus de peinture, chacun avec les étapes de travail intermédiaires nécessaires telles que le ponçage et le masquage des bandes de couleur. Il en résulte un total de 134 processus de peinture pour chaque véhicule, ce qui représente un total de 6 700 séquences de travail manuel dans l'atelier de peinture pour l'ensemble de la petite série du modèle spécial.

Les séquences de chiffres sur les portes et le toit de la BMW 3.0 CSL, conçues dans le style des premières voitures de course, jettent un pont entre le passé et le présent. Leur conception dans le style des numéros de course est basée sur le modèle historique de la première automobile BMW M développée pour la course de voitures de tourisme, tandis que le numéro 50 fait référence à l'anniversaire de BMW M GmbH. Autre rappel des années 1970, les deux logos BMW sont positionnés sur le pilier C, donc directement derrière le contre-sens du graphique de la vitre latérale, connu sous le nom de coude Hofmeister.

Le six cylindres en ligne le plus puissant jamais utilisé dans une voiture BMW M homologuée pour la route.

La BMW 3.0 CSL est équipée du moteur six cylindres en ligne le plus puissant jamais utilisé dans une voiture BMW M homologuée pour la route. Il s'agit également d'une tradition : dans sa phase finale de développement, le prédécesseur du même nom a établi un nouveau record avec une puissance de 151 kW/206 ch - non seulement pour les modèles à six cylindres, mais aussi pour tous les véhicules de série BMW produits jusqu'alors.

Depuis lors, le moteur six cylindres en ligne avec M Power a connu un développement impressionnant. Des moteurs de même conception ont mobilisé une puissance de 204 kW/277 ch dans la BMW M1 dès 1978 et 250 kW/340 ch dans la BMW M5 de deuxième génération à partir de 1991. La BMW M3 de cinquième génération a été lancée en 2014 avec un moteur à six cylindres en ligne de 317 kW/431 ch doté de la technologie M TwinPower Turbo.

Le moteur à six cylindres en ligne de la BMW 3.0 CSL possède les mêmes racines technologiques que l'unité de puissance de l'actuelle voiture gagnante du DTM. Le moteur de 3,0 litres de cylindrée offre un régime élevé spontané grâce au concept M high-revving typique et se compose, entre autres, d'un carter extrêmement rigide en construction fermée sans manchon, d'un vilebrequin forgé léger et d'un noyau de culasse issu de la technologie d'impression 3D. Le système de refroidissement et l'alimentation en huile sont également conçus pour des situations de conduite extrêmement dynamiques. Pour sa victoire en championnat de DTM, la BMW M4 GT3 était propulsée par une version du tout dernier moteur six cylindres en ligne d'environ 600 ch qui, dans sa version destinée à la production à grande échelle dans les modèles actuels de la série BMW M3/BMW M4, délivre jusqu'à 375 kW/510 ch.

La version du système d'entraînement avec la technologie M TwinPower Turbo, qui a été développée exclusivement pour la BMW 3.0 CSL, mobilise une puissance maximale de 412 kW/560 ch. Le nouveau record pour les modèles à six cylindres droits de BMW M GmbH avec homologation routière souligne le statut particulier du véhicule. Son moteur développe un couple maximal de 550 Nm et fascine par sa puissance linéaire jusqu'à une vitesse maximale de 7 200 min-1.

Boîte de vitesses manuelle à 6 rapports et propulsion arrière pour un plaisir de conduire particulièrement intense.

Pour transmettre la puissance motrice à la route, les développeurs de la BMW 3.0 CSL ont utilisé un concept éprouvé depuis des décennies pour un plaisir de conduite maximal et une interaction intensive entre le conducteur et le véhicule. Le moteur six cylindres en ligne est couplé à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports dont l'étalement et les rapports de transmission sont idéalement adaptés aux caractéristiques de performance. La course du levier de vitesse, définie avec précision, permet un changement de vitesse rapide et précis. Le pommeau de levier de vitesse, fabriqué exclusivement pour la BMW 3.0 CSL, dépasse de la console centrale et constitue un accessoire luxueux. Il suscite immédiatement l'anticipation du changement de vitesse manuel, tient bien en main et, avec sa surface blanche, le diagramme de changement de vitesse gravé et le numéro 50, rappelle les débuts de BMW M GmbH dans les années 1970. Un hommage à la technologie moderne est rendu à l'assistant de changement de vitesse, qui utilise une commande de vitesse de connexion pour assurer un engagement sans glissement de l'embrayage après le rétrogradage lors du freinage pour les virages. Il peut être activé ou désactivé par le conducteur.

De manière traditionnelle, le couple moteur est transmis à la route exclusivement par les roues arrière de la BMW 3.0 CSL. Pour une utilisation ambitieuse sur circuit, le conducteur peut utiliser l'accumulation linéaire typique de M des forces d'accélération latérale pour diriger le véhicule dans les virages avec des manœuvres de dérive contrôlées. Le différentiel actif M de la transmission de l'essieu arrière assure également une dynamique supérieure. Si nécessaire, il empêche la compensation du couple entre les roues arrière et, dans le même temps, crée un effet de blocage continu et variable pouvant atteindre 100 %. Le différentiel M actif est relié au DSC (contrôle dynamique de la stabilité) et adapte précisément son effet de blocage à la situation de conduite. Par exemple, la traction est optimisée sur les routes présentant des valeurs de friction différentes pour les roues arrière droite et gauche. Lors d'une accélération dynamique en sortie de virage, le conducteur reçoit un retour d'information perceptible sur le potentiel d'adhérence des roues arrière et peut ainsi doser de manière optimale l'utilisation de la pédale d'accélérateur.

Technologie de suspension adaptée exclusivement à chaque modèle, y compris le système de freinage en carbone-céramique M et le contrôle de traction M.

Dans la configuration de la technologie de suspension également, la technologie de pointe a été combinée avec une méthodologie pour l'harmonisation de tous les composants qui a mûri pendant cinq décennies. Les composants de la suspension de la BMW 3.0 CSL représentent le fer de lance du développement de BMW M GmbH pour les voitures de sport hautes performances : un essieu avant à jambes de force à double articulation et un essieu arrière à cinq bras de conception spécifique M, une suspension M adaptative avec amortisseurs à commande électronique, la direction électromécanique M Servotronic à rapport variable et le système de freinage M en carbone céramique avec courbes caractéristiques réglables.

L'application intégrée de tous les systèmes d'entraînement et de châssis a eu lieu lors d'essais intensifs sur des routes publiques ainsi que sur des circuits de course, y compris la Nürburgring Nordschleife, qui a été le terrain d'essai ultime pour toutes les automobiles BMW M depuis 50 ans. Avant les essais, les ingénieurs de BMW M GmbH ont conçu et optimisé l'image numérique de la BMW 3.0 CSL dans ses moindres détails dans le cadre d'un processus de conception et de développement assisté par ordinateur. En intégrant la réalité virtuelle et d'autres processus numériques, il a été possible d'accélérer au maximum le processus de développement de la série. Ce processus de simulation et de mise au point détaillé a pris en compte les dimensions spécifiques du modèle, le poids du véhicule et la répartition de la charge sur les essieux, la rigidité extrêmement élevée de la carrosserie et des suspensions ainsi que l'équilibre aérodynamique de la BMW 3.0 CSL afin de garantir dès le départ la combinaison typique de M en termes d'agilité, de dynamique et de précision de conduite.

Le système de freinage en céramique de carbone M offre de puissantes performances de décélération, une stabilité à l'évanouissement optimisée, une stabilité thermique exceptionnelle et une résistance à l'usure extrêmement élevée. Il combine des freins à calliper fixe à six pistons et des disques de frein en céramique de 400x38 millimètres sur l'essieu avant avec des freins à calliper fixe à un piston et des disques de frein en céramique de 380x28 millimètres à l'arrière, et comporte des étriers de frein peints en rouge. La conception spécifique M du système de freinage intégré permet d'afficher deux courbes caractéristiques de sensation à la pédale, qui peuvent être sélectionnées dans le menu de configuration M.

Avec la fonction M Traction Control, le conducteur peut régler individuellement les seuils d'intervention de la limitation du patinage des roues. Dix niveaux sont disponibles à cet effet, et la désactivation complète du contrôle de stabilité de la conduite est également possible via le mode M Dynamic. La BMW 3.0 CSL est ainsi parfaitement préparée pour vivre des performances puristes sur circuit.

Une construction légère intelligente avec une utilisation maximale de composants en carbone.

Dans la BMW 3.0 CSL, la tradition de la construction légère intelligente, cultivée depuis les années 1970, est reformulée et remodelée à l'aide des technologies les plus récentes. Pour réduire le poids de la carrosserie et du châssis, le plastique renforcé de fibres de carbone (CFRP) est utilisé dans une mesure exceptionnelle, en plus de l'utilisation minimale de matériaux isolants. BMW M GmbH est un pionnier de l'utilisation du PRFC dans les véhicules de série. Dès 2004, elle a équipé pour la première fois un modèle de grande série d'un toit en carbone.

La BMW 3.0 CSL présente des composants en PRFC sur pratiquement toutes les parties de la carrosserie. Outre le toit, le capot et le couvercle de coffre, les jupes avant et arrière sont entièrement réalisées en carbone. Les fixations des panneaux latéraux avant et arrière, les bas de caisse, le diffuseur arrière, l'aileron arrière et le spoiler arrière sont également réalisés dans ce matériau de haute technologie. Tous les composants en carbone sont fabriqués en petites séries, le plus souvent à la main et exclusivement pour la BMW 3.0 CSL.

En outre, une sélection ciblée des matériaux et des méthodes de conception ultramodernes permettent également de réduire considérablement le poids des autres composants du véhicule. Le spoiler de toit de la BMW 3.0 CSL est fabriqué en plastique renforcé de fibres de verre. Le silencieux arrière en titane de la BMW 3.0 CSL pèse environ 4,3 kilogrammes de moins qu'un composant conventionnel en acier. Les jambes de force de précision en fonte d'aluminium situées dans le compartiment moteur, qui relient les coupoles des jambes de force de la suspension entre elles et avec le train avant, ont une géométrie qui a été adaptée avec précision aux forces agissant dans différentes situations de conduite. À l'aide de modèles numériques, l'agilité et la précision de la direction ont été optimisées avec un minimum de matériaux et de poids.

Cockpit puriste de voiture de sport avec sièges baquets complets en carbone M.

Dans l'habitacle de la BMW 3.0 CSL également, l'utilisation du carbone et d'autres mesures de construction légère soulignent les caractéristiques puristes de la voiture de sport. Au lieu de sièges supplémentaires, l'arrière offre un compartiment de rangement avec deux compartiments intégrés pour les casques. Les garnitures en PRFC des panneaux de porte et la réduction de l'isolation acoustique contribuent également à l'aspect extrêmement sportif de la voiture. Le conducteur et le passager avant sont assis dans des sièges baquets complets M Carbon, qui transmettent une sensation de course hautement émotionnelle et inimitable à chaque kilomètre. Les liaisons diagonales entre la surface du siège et le dossier rappellent le principe de construction des sièges légers du modèle historique. Le réglage de la hauteur et de l'inclinaison du siège s'effectue exclusivement en atelier par le biais d'une tringlerie à vis à trois niveaux. La position longitudinale peut être modifiée manuellement à l'aide d'un levier situé sur le bord avant du siège. En outre, les sièges baquets complets M Carbon offrent des inserts d'appui-tête amovibles.

Par ailleurs, l'intérieur de la BMW 3.0 CSL se présente comme un cockpit de voiture de sport puriste et exclusif. Les surfaces des sièges en Alcantara noir et les ceintures de sécurité M sont combinées avec un volant en Alcantara M, un revêtement de toit anthracite, des surfaces en Alcantara noir et en carbone mat. Les surpiqûres contrastées et autres accents blancs correspondent à la peinture extérieure de la BMW 3.0 CSL, dont les lettres de modèle sont estampées dans les garnitures des seuils de porte et les surfaces des sièges. Le pommeau de levier de vitesse blanc symbolise la forme classique d'interaction entre le conducteur et le véhicule lors du changement de vitesse. Le bouton rouge de démarrage/arrêt et les boutons M également rouges sur le volant permettent d'activer le moteur et d'accéder directement à la configuration générale du véhicule. Les garnitures intérieures mates en finition fibre de carbone présentent une numérotation séquentielle pour chacune des 50 unités disponibles. Ce marquage, documenté dans l'intérieur de #01/50 à #50/50, correspond dans chaque cas aux derniers chiffres du numéro de suspension, représentant ainsi une référence clairement visible et authentique à l'identité individuelle du véhicule.

Communiqués de presse :

Photos :

Vidéos :

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Ca manque encore de photos pour se faire un avis, mais la calandre fait déjà moins peur.

Edit: j'ai vu toutes les photos. C'est bon, c'est officiel, ils savent encore dessiné des autos. La M2, c'était bien une farce de leur part

  • Like 1
  • Love 1
  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

Pas mal! Rassurant pr nous. Les designers BMW se sont "calmés". La calandre s'intègre bien avec ce capot moteur très bombé et nervuré.

Le petit pommeau "façon faïence": sympa. Les jantes, rien à dire, des cadors.

La sonorité semble assez rauque. A voir si le son devient plus métallique en haut de la plage de régime (C'est ce qui manque cruellement aux moteurs actuels - C'est mon avis).
Je ne vois pas d'info sur la masse du VI. A priori, 2.9kg/ch avec 560ch, on serait sur 1625kg env. à vide, en ordre de marche??? On est pas mal mais à quel prix!!!

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Petit bémol tout de même: 1625kg est le poids à vide annoncé par la CSL, 550N.m = -100 par rapport à la version M4C ou CSL(Ok, BV manuelle) et +10ch seulement (Je ne suis pas un ayatollah de la course à la puissance mais tant qu'à radicaliser la voiture, autant y allait ?!)

Belle auto néanmoins. (J'aimerais la voir sans les couleurs M). J'adore la 3.0 CSL e9 avec les liserés M mais sans les "gros" stickers.

image.thumb.png.318483d1b18fec5b999690c9ddd859dd.png

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Ah enfin une M désirable !

ah merde, on peut pas l’acheter!

Et bien bravo

tout est mieux que la M4: des feux ( arrières surtout) à la calandre… 

cela répond à la question de savoir s’ils savent encore dessiner une auto.. et confirme aussi que les autres M ont réellement un (vilain) design  voulu et assumé !

 

  • Like 6
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Si le prix affiché est bien le bon, on peut dire que BMW a déjà intégré la surcote collector en puissance 😄

Niveau design, je préférais toutefois le concept quasi identique présenté il y a des années même si je me doute qu'il a fallu l'adapter à la G82 et que ce n'est pas aussi "wide" que possible.

Très bel exercice en tout cas, je sais pas si on aura la chance d'en croiser un jour mais c'est beau !

Et pour les détracteurs de la G80/G82 (comme je l'ai été), c'est tellement mieux en vrai et il y a des explications techniques à ça (focale photo). Mais c'est un autre débat :)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Enfin un modèle BMW qui rend bien hommage au passé sportif de la marque, pas comme ce horrible XM ! Quel dommage que ce ne soit pas sur un modèle de grande série plus abordable comme la nouvelle M2. 

Espérons que les futures modèles M ou face-lift des modèles actuels s'en inspire aussi, ça serait si bien une sportive moderne avec un look de M3 E30. Tous les modèles inspirés des icônes ont fait un carton comme la mini ou la fiât 500,alors pourquoi pas BMW ? 

Link to comment
Share on other sites

Ouais, enfin vu le tarif, ils vont toucher des spéculateurs mais peux d’amoureux de la marque ☹️

D’ailleurs, je serai curieux de connaître les 2 acheteurs français 🤨

Edited by tassin.eloy
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, fredz72 a dit :

Je préférais aussi le concept. 

Quant au prix, c'est un sketch. 

Arrête de te plaindre, au moins y'a une vraie boite de vitesse manuelle sur cet engin presque beau 🤣

Pas aussi désirable qu'un Z3 coupé ou que la vraie 3.0 CSL je te l'accorde, mais il y a un effort de fait 😉

Edited by GuiOm
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, GuiOm a dit :

Arrête de te plaindre, au moins y'a une vraie boite de vitesse manuelle sur cet engin presque beau 🤣

Pas aussi désirable qu'un Z3 coupé ou que la vraie 3.0 CSL je te l'accorde, mais il y a un effort de fait 😉

Alors tu as tout à fait raison, il faut saluer la BVM, je me suis d'ailleurs fait la réflexion en lisant l'article. 

Mais à ce prix, j'espère qu'elle est en or. 😁

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Là je dit Bravo BMW ! Ce n’était pas sorti de ma bouche depuis quelques années ! 
 

Ils sont encore capable de nous ressortir un design « classique » qu’on plebiscite, nous passionné depuis toujours !

En bon râleur français, je ne vais quand même pas m’en priver 🤣 

Le prix est stratosphérique pour une M4 G82 avec un kit carrosserie. Je m’attendais vraiment à un modèle à part, surtout au niveau de l’intérieur, on pourrait le confondre avec une CSL équipée de 2-3 accessoires MPerf’ et ensuite la mécanique, +10hp du S58 ( quand on connaît le potentiel de ce moulin ) c’est trop peu pour un modèle aussi exclusif. 
 

Bon, retour à la réalité, je n’aurais probablement jamais cette somme a déboursé pour une voiture et puis même si je l’avais, je n’aurais pas été sur de l’obtenir 🤓

Hâte de voir les premiers essais et de la voir en dynamique !

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Vrai qu’au global, c’est une M4 csl ( avec boite mécanique).Cela fait un oeu cher le look.

Et si finalement ce n’etait qu’un bon marketing ? Montrer que les gènes sont toujours là, tout en se servant d’une base toute prête..

 

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

J’ai vu passer sur les réseaux une info comme quoi le poids était annoncé à moins de 1300kgs à vide ! J’ai du mal à y croire 

Si c’est réellement le cas, sacré boulot de la part des ingénieurs 

1CDC11AF-6BAB-418C-AEFC-42DDFB5FB075.png

Link to comment
Share on other sites

Si cette info est confirmée, on est vraiment nul en maths (Pap Ndiaye à du taf). 2.9 kg/ch avec 560ch => 1624kg
J'aimerais y croire, ce serait génial ! = 2.3 kg/ch. ça devient PUISSANT.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...